Suite à la victoire face à Caen (3-0), Damien PROVOST était l’invité de Nantes Sport et +, nouvelle émission lancée par le Journal Nantes Sport et Mon Studio TV visant à mettre en avant le sport de proximité.

Une jolie victoire hier soir contre l’équipe de Caen…

Damien Provost : Très bonne victoire contre une très bonne équipe qui est bien classée et avec des joueurs mieux classés que nous. Bastien fait un super match et a battu le n°1 Mexicain qui est n°100 mondial, moi un bon Polonais et en double on a fait le travail aussi. On est vraiment très content.

En début de saison, l’objectif était de se maintenir en Pro B. On n’est pas loin de la fin de la saison avec un bilan de 6 victoires et 6 défaites en 12 matchs. Vous avez réalisé des objectifs assez satisfaisants ?

Damien Provost : Oui c’est sûr que l’objectif était le maintien, qui était un peu plus abordable cette année sur le papier que l’année dernière. Mais c’est vrai qu’on est à 23 points sur 36 possibles, quasiment 2 points de moyenne par match. On aurait signé tout de suite pour atteindre ça.

Qu’est-ce qui explique ce bilan satisfaisant ?

Damien Provost : Le fait de se connaitre très bien, on a une totale confiance les uns pour les autres. Bastien était encore au Pôle France à Nantes il y a deux ans, Dorin et moi on jouait déjà ensemble il y a quasi une vingtaine d’années quand j’avais 14 ans. C’est vrai que tout ça, ça fait qu’on joue peut-être un peu mieux. Cela peut faire la différence c’est sûr, comparé à des équipes qui prennent juste l’avion pour faire le match, se voient 24 heures et c’est fini.

Bastien a grimpé en quelques mois au niveau du classement…

Damien Provost : L’année dernière, il jouait déjà pas mal et était très près sur pas mal de matchs où il perdait de manière très serrée, souvent 3-2. En fin de saison, il a gagné 2-3 matchs hyper importants pour le maintien. Je pense que le fait de se dire « je peux les battre » a été un déclic. Cette année, il continue sur cette lancée en faisant perf sur perf, c’est vraiment top. Il a toujours de l’énergie alors qu’il fait beaucoup de compétitions internationales, il voyage beaucoup… Des fois avec l’accumulation des compétitions, on peut être un peu moins concentré mais lui est toujours à fond et c’est génial.

Toi aussi tu réalises une très bonne saison d’ailleurs puisque, sur les 33 matchs que tu as disputés cette année toutes compétitions confondues, tu as plus de 75% de victoires…

Damien Provost : C’est une saison très correcte. Le plus important c’est quand même le championnat et les championnats de France. En championnat, je ne sais pas si j’ai fait de contre, j’ai fait 2-3 perfs donc c’est très correct, dans le double on a été bon. Aux France j’ai une pointe de déception car je pense qu’il y avait quelque chose de super qui était possible. En 1/16ème de finale je bats Abdel-Kader SALIFOU, qui est 68ème mondial, donc il y a de quoi être assez content. C’est une saison qui est globalement réussie pour l’instant.

L’interview en entier en vidéo